5 leçons de l'urgence qui sauveront votre entreprise en temps de crise – idee business sans argent

Les conseils de ce médecin peuvent vous aider à rétablir l'ordre et à sauver votre entreprise pendant les périodes difficiles.

août
9 2019

9 min de lecture

Opinions exprimées par Entrepreneur les contributeurs sont les leurs.


Profiter des vertus des humbles routine peut sembler antithétique à la prise de risque dont les entrepreneurs sont fiers. Mais, selon le Dr Angel Iscovich – le Dr I à ses fans – notre prédisposition à ce qui est prévisible n’est pas simplement un aliment réconfortant pour le cerveau; c’est la base qui pourrait nous sauver en temps de crise.

Sans aucun doute, nous, les humains, sommes des créatures d'habitude. Nous sommes déterminés à opter pour la sécurité et avons tendance à créer une routine quotidienne établie à chaque étape de la vie. C’est ce que Dr. I, mon co-auteur de L'art et la science de la routine, Appelle une «bulle de temps». Une bulle de temps est une barrière mentale entre le monde et l'individu, composée des activités que nous choisissons d'occuper nos jours.

Dr. I soutient que cette routine est une voie vers la haute performance. Qu'il s'agisse de frapper le tapis roulant tous les jours à 6h20 ou de nettoyer notre bureau une fois par trimestre, il est convaincu que nous obtenons de meilleurs résultats lorsque nos vies sont cohérentes et structurées. De même, la répétition, la sœur de la routine, nous permet de tout faire, du perfectionnement de la parole à l'ascenseur au maintien de notre sang-froid dans les situations de haute pression.

Le Dr I sait également beaucoup de choses sur le maintien de l'équilibre au milieu de bouleversements. L'ancien médecin urgentiste a occupé pendant des années le poste de PDG d'EmCare West, un organisme de soins médicaux d'urgence doté de plusieurs millions de dollars. Il s’avère que le monde des affaires n’est pas si différent de celui des urgences. Un certain niveau de structure et d’engagement peut également tenir les entreprises à l’écart – qu’il s’agisse d’une hémorragie lorsqu’un stock plonge ou si elle fait face à une faillite. En tant que professionnels intelligents, nous avons vraiment pouvez préparez-vous au chaos et à l’inattendu (et non, ce n’est pas un oxymoron).

Dr. I, l'expert en routine, m'a appris cinq idées pour que votre entreprise prospère en période d'incertitude et de crise:

1. Insister sur le décorum et le respect mutuel.

Dans une étude publiée par Clear Review, 40% des employés déclarent ne pas se sentir appréciés. La civilité, sans parler de la bonté, peut être une norme culturelle menacée à l'ère des médias sociaux. Pourtant, selon le Dr I, de telles observances sont essentielles en temps de crise. «Nous devons nous concentrer sur la mission et respecter à tout moment les contributions des membres de l’équipe», a-t-il déclaré. "Oui, nous pouvons rencontrer des catastrophes momentanées, mais nos valeurs communes et notre mission ne sont pas momentanées."

C'est logique, non? Lorsque tout le monde travaille dans le même but, il y a une mentalité d’équipe cohésive au lieu d’un individualisme voyou. Il est intéressant de noter que lorsque le cerveau est en proie à la guerre ou à la fuite, nous passons en mode de survie et devenons super égocentriques, incapables de compassion et d’empathie. Cependant, selon le Dr I, vous pouvez calmer tous les participants et renforcer l'esprit d'équipe en s'adressant au groupe au lieu de sélectionner des personnes, en gardant à l'esprit la vue d'ensemble au lieu de vous perdre dans les détails.

Le Dr I désigne le PDG de Starbucks, Kevin Johnson, qui a prouvé l’importance de la civilité lors d’un incident survenu en 2018, qui a déclenché une tempête virale dans les médias. À cette époque, deux Afro-Américains avaient été arrêtés à un Starbucks de Philadelphie parce que le responsable avait déclaré ne pas acheter de boissons. Lorsque la nouvelle de cet événement a été annoncée, cela a déclenché un torrent de colère publique face aux mauvais traitements infligés aux hommes.

Agissant rapidement et de manière décisive, Johnson a utilisé les valeurs partagées de Starbucks de responsabilité et de responsabilité. Reconnaissant la nécessité d'un respect mutuel, il a présenté des excuses publiques et créé des séminaires pour normaliser les pratiques en vue d'un traitement équitable. «Environ 8 000 des employés ont bénéficié d’une journée complète de congé pour suivre une formation sur ce qu’on a appelé la nouvelle politique de troisième espace», ajoute le Dr I.

Note latérale: Au moment de la rédaction de cet article, les actions de Starbucks ont grimpé en flèche au cours des trois derniers mois et ont atteint un record absolu le 26 juillet 2019. À l’évidence, la société agit sous la direction de Johnson.

Connexe: 15 façons de diriger avec une communication efficace

2. Appliquer une chaîne de commandement distincte et reconnue.

«Une voix doit s'élever au-dessus du bavardage pour livrer rapidement un message ciblé en période de folie», déclare le Dr I. Selon lui, l'ordre n'est pas une démocratie quand les choses vont en enfer. Avoir un seul dirigeant non contesté est impératif, et si ce leader est vous, vous devez le posséder.

«L’une des plus grandes erreurs est simplement de déléguer à d’autres dirigeants», ajoute-t-il. «Les problèmes exacerbent lorsque les dirigeants ne dites pas: «Hé, je suis responsable ici. La responsabilité s'arrête avec moi. »Le Dr I reconnaît que cet autoritarisme peut être malvenu en des temps moins difficiles. Cependant, il est essentiel d’instaurer la stabilité lorsqu'un individu – ou une organisation – est attaqué. En parlant d’attaque, une équipe peut créer plus de chaos avec des opinions fortes et passionnées quand une seule voix (mesurée) devrait suffire.

Pour souligner davantage ce point, le Dr I a trouvé dans son livre de nombreuses études prouvant que le bruit pouvait submerger notre physiologie. Un stimulus accru peut être idéal pour un match éliminatoire, mais peut être fatal lors d'un accident d'entreprise, car il se traduit par un stress pour le corps. "Ce dont je parle, c'est comment la réaction de combat ou de fuite augmente votre adrénaline, votre épinéphrine, et ne vous permet pas nécessairement de vous concentrer sur la tâche à accomplir."

En bout de ligne: gardez votre équipe concentrée sur ce qui doit être fait, imposez toutes les voix, soyez restreinte et pré-décrivez une hiérarchie parlante. Cette routine préventive garantira que les tâches sont exécutées immédiatement et que les débats inutiles ne perdent pas de temps.

3. Restez calme et conscient.

«Nous pouvons prévenir l'hystérie en nous concentrant sur la respiration», explique le Dr I. «Le stress augmente la pression artérielle, entraînant une réduction du temps de respiration. Ceux-ci envoient des signaux de panique au corps. C’est un cercle vicieux qui peut disparaître rapidement, nous plaçant en mode de survie et coupant le cortex préfrontal, rendant ainsi les bonnes décisions impossibles. "

De la même manière que l’exercice cardiovasculaire améliore la capacité de gérer le stress physiologique, Les organisations peuvent renforcer leurs muscles «calmes» afin de garder l'esprit de ruche centré lorsque le danger menace. Tout comme la respiration diaphragmatique (du ventre) peut être notre meilleur allié en cas de crise, de même une réponse auto-prescrite peut nous empêcher de voler hors du contrôle.

Se concentrer sur les responsabilités habituelles et créer une bulle de temps de crise peut également être bénéfique pour amener les groupes à un point tel que suivre les mécanismes d’adaptation est une seconde nature. Pourquoi est-ce si important? Le Dr I dit que, lorsque la situation devient agitée, les gens ont tendance à abandonner ce qu’ils font et à se concentrer sur le feu.

Cependant, il vaut mieux rester avec ce que vous savez. Le protocole suivant permet au «cerveau» collectif de la pièce de se détendre et de se familiariser avec elle, réduisant ainsi la pression artérielle et réduisant la tension. Pour atténuer davantage l’effet délétère du stress, il est utile de définir les points de stress.

La connaissance, c’est le pouvoir; il est donc utile de faire attention au moment où le stress commence à s’accumuler, à prendre un instant. «Excusez-vous», conseille le Dr I. «Gagnez en objectivité afin de pouvoir parler calmement à vos collègues. Ceci est particulièrement nécessaire si vous êtes un leader, car cela vous permet de diriger de manière non émotionnelle avec émotion. "

Connexes: 50 règles pour être un grand leader

4. Ne pas transpirer les petites choses en temps de crise – cela pourrait tuer votre entreprise.

Le Dr I recommande d’éclaircir l’essence d’une situation d’urgence. "Rien d'autre ne compte lorsque vous êtes dans l'oeil du cyclone", dit-il. "Rien."

Alors, comment son unité de traumatologie très stressante a-t-elle géré les urgences, gardé leur sang froid et leur humanité? En adhérant au concept de triage: gérez les problèmes les plus urgents, le problème central en premier.

Pour preuve, lorsqu’il dirigeait l’une de ses propres entreprises, le Dr I a connu une perte de profits qui a entraîné un troisième trimestre médiocre. Peu de temps après, il est devenu évident que son organisation se dirigeait vers la zone de danger. «Pour lutter contre la crise, nous avons développé une procédure opérationnelle – une nouvelle routine. Nous avons mis en place une salle de guerre et sommes allés au cœur de la situation, qui était dans ce cas des collections. Vous devez vraiment vous concentrer sur le cœur, sur les signes vitaux d’une entreprise, pour rester en bonne santé lorsque l’inévitable calamité se produira. ”

Dans cet ordre d'idées, M. I recommande de ne pas perdre de temps à envisager des possibilités futures lorsque votre entreprise est en chute libre. Après tout, la fourmi rouge dans la rue peut piquer, mais le bus que vous ne voyez pas vous tuera. Ne soyez pas distrait par des choses mineures.

5. Développez la procédure normalisée pour garder le loup loin de la porte.

La peur vient de l'incertitude. Pourtant, comme tout bon entrepreneur le sait, vous ressentez la peur et vous le faites quand même. Néanmoins, il existe des moyens d'atténuer l'inconnu, notamment en faisant un choix culturel pour tirer des leçons de chaque crise et pour l'intégrer à une procédure opérationnelle standard en cours d'exécution à l'échelle de l'entreprise. «Lorsque nous nous inspirons de précédents, nous avons un contexte dans lequel travailler. En établissant une routine, les événements à venir ne sont pas si pénibles », déclare le Dr I.

Le Dr I indique que la cyber-violation de Marriott 2018, la deuxième plus importante de l'histoire, est un moment propice à l'apprentissage. “Marriott était proactif. Ils ont créé un site Web fournissant une surveillance du crédit et un centre d'appels pour répondre aux préoccupations des consommateurs. Cette piste numérique est essentiellement une SOP vivante, un précédent sur lequel on peut se baser lors de crises futures. "

De plus, générer un ensemble de meilleures pratiques pour faire face à une crise, ainsi que tenir des débriefings après le pire, peut mieux armer les organisations avec des stratégies de gestion pour faire face à l'incertitude.

La routine comme panacée de crise

De toute évidence, le Dr I recommande de pratiquer des routines et de créer des bulles de temps pour conjurer les exigences de l’incertitude. Malgré tout, il permet une certaine spontanéité face à l'inconnu. «La routine est importante. Cependant, même les meilleurs modèles ne fonctionnent pas toujours bien et ne conviennent pas à toutes les situations. Si vous essayez d’appliquer la même analyse, statistique ou autre, à tous les dangers, vous êtes forcé de trouver des failles dans votre paradigme. Il est préférable d’avoir un plan de match solide, mais aussi de se préparer à de multiples solutions et résultats. "

Sans aucun doute, la structure est nécessaire lorsque le monde semble s'effondrer. Cela nous aide à rester ancrés et en contrôle. Pourtant chaque crise est différente. Le mieux que nous puissions faire est de nous préparer maintenant, de nous doter, ainsi que de nos collaborateurs, d’un protocole répondant au mieux aux attentes de la vie.

Créer une entreprise consiste à mobiliser des moyens pour délivrer un objet ou un service, le but étant de plaire les clients tout en étant concurrentiel. Ces moyens sont souvent cher et demandent des financements. Il faudra aussi financer les efforts de communication pour faire connaître l’offre. Pourtant certains entrepreneurs arrivent à s’installer en partant de zéro, ou presque…